Accord entre AF-KLM et CMA-CGM

photo François Robardet, Administrateur Air France-KLM  | Flash Info de l'Administrateur Air France-KLM
 

François Robardet
Représentant des salariés et anciens salariés actionnaires PS et PNC

N°96, 19 mai 2022
Si vous ne voyez pas correctement cette page, ou si vous souhaitez lire les versions anglaises ou néerlandaises
If you do not see this page correctly, or if you want to read the English or Dutch versions,
Als u deze pagina niet goed ziet, of als u de Engelse of Nederlandse versie wilt lezen
,
suivez ce lien drapeau FR, it is here, drapeau EN vindt u deze hier drapeau NL


L'info du jour

AFKLM CMACGM

> CMA CGM et Air France-KLM nouent une alliance capitalistique pour former un champion mondial du fret

(source Les Échos) 18 mai - Le troisième armateur mondial et le transporteur aérien ont signé un partenariat exclusif de dix ans pour mettre en commun leurs réseaux d'avions-cargos, assorti d'une prise de participation jusqu'à 9 % de CMA CGM au capital d'Air France-KLM. Entretien croisé exclusif avec Rodolphe Saadé et Ben Smith.

Insatiable Rodolphe Saadé ! Non content d'avoir plus que doublé la taille de CMA CGM depuis qu'il a pris la barre du troisième transporteur maritime mondial en 2017, le PDG du groupe familial le fait entrer dans une nouvelle dimension, celle d'un opérateur logistique global opérant sur les mers, sur Terre et dans les airs.
 
Un an à peine après avoir lancé sa propre compagnie aérienne sur le marché du fret aérien, CMA CGM devient le partenaire exclusif d'un des plus puissants acteurs du marché, Air France-KLM. Mais aussi l'un de ses futurs actionnaires de référence, avec une prise de participation à hauteur de 9 % du capital, qui se concrétisera à l'occasion de l'imminente recapitalisation d'Air France-KLM.

Pour Rodolphe Saadé comme pour le patron d'Air France-KLM, Ben Smith, la signature de ce partenariat exclusif de dix ans, négocié depuis plusieurs mois dans le plus grand secret, a tout d'un véritable accord « gagnant-gagnant ». Avec cet accord, qui doit encore être validé par la Commission européenne, l'armateur marseillais et le groupe Air France-KLM vont donner naissance à un nouveau champion mondial du fret.
 
« En Europe, nous serons d'ores et déjà le numéro un et le numéro quatre dans le monde en termes de réseau et de capacités », indique Rodolphe Saadé. « Nous serons aussi numéro un sur l'Atlantique Nord, devant Lufthansa », précise Ben Smith.
 
Le nouvel ensemble alignera, dès sa création, une flotte de 10 avions tout cargo - quatre chez CMA CGM et six chez Air France-KLM -, qui montera à 22 appareils en 2027 avec les commandes d'Airbus A350 et de Boeing 777F passées par Air France-KLM et CMA CGM. « A cela s'ajoutent les soutes des 160 avions long-courriers d'Air France et KLM, qui sont également incluses dans l'accord », souligne Benjamin Smith.

Les deux compagnies auront pour base commune Roissy-CDG, le hub d'Air France, où le premier Boeing 777F de CMA CGM doit arriver en juin. « Indépendamment de nos discussions avec Air France-KLM, nous avions prévu de quitter Liège pour Roissy-CDG, souligne Rodolphe Saadé. Cependant, nous n'excluons pas d'opérer quelques appareils à Amsterdam-Schiphol. »
 
Pour le patron de CMA CGM, « le regroupement de nos moyens à Roissy-CDG va générer d'importantes synergies. Ensemble, nous allons pouvoir proposer à nos clients un réseau mondial, avec la possibilité de desservir les principaux ports et aéroports dans le monde. Nous pourrons ainsi développer de nouveaux marchés et être plus résistants face à d'éventuelles crises ».
 
Outre son réseau, Air France-KLM va également faire bénéficier le groupe de transport et logistique de son savoir-faire en matière de fret aérien . « Nous allons notamment permettre à CMA CGM de bénéficier de nos outils et de notre expertise en matière d'optimisation des recettes, explique Benjamin Smith. C'est un savoir-faire qui nécessite de longues années d'expérience. »
 
« Il ne s'agira pas d'une fusion d'entreprises », précise le patron d'Air France-KLM, mais bien d'un partenariat commercial, qui prendra la forme d'une coentreprise virtuelle, sur le modèle de celle déjà nouée avec Delta et Virgin Atlantic, ainsi qu'avec China Eastern en Chine. Deux partenaires stratégiques, qui sont également des actionnaires de référence d'Air France-KLM - China Eastern est à 9,6 % et Delta à 5,8 % - comme le deviendra bientôt CMA CGM, à hauteur de 9 %.

Pour Air France-KLM, qui doit encore lever quelque 4 milliards d'euros afin de restaurer son bilan et rembourser ses aides d'État, l'arrivée à son tour de table d'un géant mondial du transport maritime et de la logistique présente un intérêt évident à la veille d'une seconde opération de recapitalisation. « L'entrée de CMA CGM enverra certainement un signal fort sur le marché, estime Ben Smith. Cela devra faciliter les choses pour notre recapitalisation. »
 
« Le fait que CMA CGM devienne un actionnaire de référence d'Air France-KLM va certainement peser lourd », estime également Rodolphe Saadé. « Mais cette prise de participation rendra également notre partenariat exclusif encore plus solide, ajoute-t-il. Nous serons le seul grand groupe de transport maritime à avoir un partenariat d'une telle envergure avec un grand groupe de transport aérien, qui est une référence dans son domaine. Ce qui est cohérent avec notre stratégie visant à devenir un intégrateur global. »

Cependant, ni le montant de l'investissement de CMA CGM dans Air France-KLM, qui devrait se chiffrer en centaines de millions d'euros, ni la date de lancement de la recapitalisation ne sont encore fixés. « Nous aimerions le faire le plus tôt possible », reconnaît Ben Smith. « Mais nous ne voulons pas non plus nous précipiter, car Air France-KLM n'a pas de problème de trésorerie et nous voulons saisir le meilleur moment pour cette opération », ajoute-t-il.
 
La réaction de la Bourse à l'annonce de cette alliance contribuera probablement à accélérer, ou pas, le calendrier. Ce mercredi, cette réaction allait plutôt dans le bon sens, avec un titre Air France-KLM en hausse de 4,87 % à la clôture, à 4,15 euros, proche de son plus haut niveau depuis un an. Ce qui jouerait plutôt en faveur d'un lancement rapide de la recapitalisation, autour de l'assemblée générale des actionnaires du 24 mai prochain.

Seule certitude : la prochaine étape connue sera nécessairement le vote, par les actionnaires d'Air France-KLM lors de l'AG du 24 mai, d'une résolution pour la nomination d'un représentant de CMA CGM au conseil d'administration du groupe, qui ne sera personne d'autre que Rodolphe Saadé lui-même.
 
Un Rodolphe Saadé dont l'intérêt pour le transport aérien ne semble d'ailleurs pas se limiter à son partenariat dans le fret avec Air France-KLM. « Maintenant, il va falloir faire fonctionner ce partenariat, explique-t-il. Mais j'ai de grands espoirs qu'on puisse le développer, le faire grandir et qui sait, peut-être, participer à consolider le marché de l'aérien. »

Mon commentaire : Le projet d'accord entre Air France-KLM et CMA-CGM témoigne de l'attractivité retrouvée du groupe franco-néerlandais.

À l'annonce de l'opération, le cours de l'action Air France-KLM a grimpé de plus de 5%, s'établissant à l'heure où j'écris ce commentaire à 4,22 euros.

L'opération comporte deux volets, aussi importants l'un que l'autre : un partenariat commercial sur 10 ans et une prise de participation de CMA-CGM dans le groupe Air France-KLM à hauteur de 9% maximum, ce qui en ferait à ce stade le deuxième actionnaire du groupe.

Sur le plan commercial, il s'agit d'un accord gagnant combinant l'expérience et le savoir-faire d'Air France-KLM dans le domaine du transport aérien avec l’outil industriel et l'expertise des chaînes logistiques mondiales de CMA CGM. Air France-KLM et CMA CGM commercialiseront conjointement leurs capacités de fret aérien, offrant ainsi aux clients davantage d'options pour leurs besoins de transport.

Le projet n'est en aucune manière semblable à l'alliance entre le groupe Lufthansa et le géant italo-suisse du fret et de la croisière MSC, une alliance de circonstance pour tenter de racheter ITA Airways. 

En bref :

CMA-CGM est un leader mondial du transport maritime en conteneurs.

Fin 2020, CMA CGM avait annoncé sa volonté de prendre 30% du capital de la branche aéro du groupe Dubreuil (Air Caraïbes et French Bee). Le projet a été abandonné en février 2021.

En 2021, le bénéfice net de CMA-CGM a atteint le niveau impressionnant de 17,9 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires de 55,98 milliards de dollars.


Fin du Flash

Vous pouvez réagir à ce flash en envoyant un message à François Robardet

A bientôt.

Pour retrouver mes dernières revues de presse du lundi, c'est ici

Si vous appréciez mes Flash Info et mes Lettres, faites les circuler.

Les nouveaux lecteurs pourront les recevoir en me communiquant l'adresse email de leur choix.

| François Robardet

Administrateur Air France-KLM représentant les salariés et anciens salariés actionnaires PNC et PS.
Vous pouvez me retrouver sur mon compte twitter @FrRobardet

Lors de mon élection, j'ai reçu le soutien de la CFDT et de l'UNPNC
Ce message traite de sujets liés à l'actionnariat d'Air France-KLM.
Si vous ne voulez plus recevoir mes communications, [désabonnez-vous]
Si vous préférez recevoir mes communications sur une autre adresse, merci de me l'indiquer.
Pour me joindre : message pour François Robardet. 11126 personnes reçoivent mes communications en direct