Projet d'accord entre AF-KLM et Apollo

photo François Robardet, Administrateur Air France-KLM  | Flash Info de l'Administrateur Air France-KLM
 

François Robardet
Représentant des salariés et anciens salariés actionnaires PS et PNC

N°97, 20 mai 2022
Si vous ne voyez pas correctement cette page, ou si vous souhaitez lire les versions anglaises ou néerlandaises
If you do not see this page correctly, or if you want to read the English or Dutch versions,
Als u deze pagina niet goed ziet, of als u de Engelse of Nederlandse versie wilt lezen
,
suivez ce lien drapeau FR, it is here, drapeau EN vindt u deze hier drapeau NL


L'info du jour

> Le fonds Apollo investit 500 millions dans une filiale d'Air France-KLM

(source Challenges avec AFP) 20 mai - Le fonds américain Apollo va investir 500 millions d'euros au capital d'une filiale d'Air France-KLM, a annoncé vendredi 20 mai le groupe aérien, qui va ainsi pouvoir rembourser une partie des aides de l'État français. Air France-KLM a indiqué dans un communiqué "être entré en discussions exclusives avec Apollo Global Management concernant l'injection de 500 millions d'euros de capital dans une filiale opérationnelle d'Air France, propriétaire d'un parc de moteurs de rechange d'Air France dédiés à son activité d'ingénierie et de maintenance".
 
De même source, "le produit de la transaction permettrait à Air France-KLM et Air France de rembourser partiellement les obligations perpétuelles de l'État français" souscrites lors d'une opération de renforcement des fonds propres en avril 2021. L'État français avait en effet accepté de convertir en quasi-fonds propres une aide de trois milliards d'euros consentie dès 2020 au groupe pour surmonter les premiers effets de la pandémie de Covid-19 - qui s'est traduite pour Air France-KLM par quelque 11 milliards d'euros de pertes cumulées.
 
Cette aide, combinée à une montée de l'État français au capital à hauteur de 28,6% contre 14,3% auparavant, avait reçu le feu vert de la Commission européenne, dans le cadre des mesures exceptionnelles prises face à la pandémie. Mais au nom d'une concurrence équitable, l'institution a contraint Air France-KLM à des concessions, dont l'abandon de créneaux aéroportuaires à Orly et l'interdiction d'effectuer des acquisitions stratégiques au-delà de 10% du capital des entreprises concernées tant que les aides d'État n'auront pas été remboursées à au moins 75%.
 
Air France-KLM risque donc de rater des opportunités alors que la crise a affaibli de nombreuses compagnies et relancé un cycle de consolidation du secteur. L'entrée d'Apollo au capital de la filiale d'Air France "faciliterait également le financement de l'acquisition future de moteurs de rechange nécessaires au renouvellement en cours de la flotte d'avions d'Air France", a fait valoir le groupe. En revanche, elle "n'entraînera aucun changement sur le plan opérationnel et social. Par conséquent, il n'y aura pas de changement dans la manière d'utiliser les moteurs de rechange, ni d'impact sur les contrats d'employés d'Air France ou d'Air France-KLM", a assuré l'entreprise.
 
L'annonce de vendredi intervient deux jours après la révélation de l'entrée de l'armateur et logisticien français CMA CGM au capital du groupe aérien, à hauteur de 9%, assortie d'une coopération dans le rentable secteur du fret. Les dirigeants de cette société basée à Marseille, prospère grâce à l'envolée des prix du transport de marchandises depuis le début de la pandémie, ont ainsi témoigné de "leur confiance dans le succès futur de notre groupe", s'était alors réjoui le directeur général d'Air France-KLM, Benjamin Smith.
 
Après plus de deux ans de vaches maigres, entre pertes abyssales et plan d'économies drastiques, Air France-KLM espère désormais un "bel été" grâce à la remontée en flèche des réservations à la faveur de la levée de restrictions de déplacement à l'international. Mais la compagnie aérienne traîne une importante dette (7,7 milliards d'euros fin mars), et aura encore besoin d'argent frais.
 
Air France-KLM, qui organise mardi prochain son assemblée générale des actionnaires, a indiqué en février être prête à lancer une deuxième recapitalisation, pouvant atteindre, comme celle d'avril 2021, jusqu'à 4 milliards d'euros.

Mon commentaire : C'est le second projet d'accord entre Air France-KLM et des partenaires industriels ou financiers cette semaine.

Ces deux projets participent au redressement des comptes d'Air France-KLM. Surtout, ils témoignent de l'attractivité retrouvée du groupe Air France-KLM.

Le projet d'accord avec Apollo boostera également l'activité de maintenance moteurs d'AFI KLM E&M en participant aux importants financements requis pour exercer cette activité.

Bon à savoir (selon un article des Echos, paru en février dernier) :

Apollo Global Management est un fonds de capital-investissement new-yorkais lancé en 1990. En quelques années, il est devenu numéro deux de son secteur derrière le mastodonte Blackstone, mais devant KKR et Carlyle
(...)
Si Apollo est connu pour sa grande discrétion, il l'est aussi pour le choix de ses cibles. Le fonds dispose d'une puissante expertise sectorielle qui s'appuie sur ses 550 chargés d'investissements (sur un total de 2000 employés).

Mais ce sont bien ses opérations industrielles qui retiennent l'attention. Notamment en France. En 2015, Apollo met ainsi la main sur Verallia, filiale spécialisée dans l'emballage en verre de Saint-Gobain, et sur l'équipementier aéronautique Latécoère.

Depuis deux ans, Apollo s'est lancé dans une nouvelle aventure (...) : des prêts géants accordés à de grandes entreprises.


Fin du Flash

Vous pouvez réagir à ce flash en envoyant un message à François Robardet

A bientôt.

Pour retrouver mes dernières revues de presse du lundi, c'est ici

Si vous appréciez mes Flash Info et mes Lettres, faites les circuler.

Les nouveaux lecteurs pourront les recevoir en me communiquant l'adresse email de leur choix.

| François Robardet

Administrateur Air France-KLM représentant les salariés et anciens salariés actionnaires PNC et PS.
Vous pouvez me retrouver sur mon compte twitter @FrRobardet

Lors de mon élection, j'ai reçu le soutien de la CFDT et de l'UNPNC
Ce message traite de sujets liés à l'actionnariat d'Air France-KLM.
Si vous ne voulez plus recevoir mes communications, [désabonnez-vous]
Si vous préférez recevoir mes communications sur une autre adresse, merci de me l'indiquer.
Pour me joindre : message pour François Robardet. 11129 personnes reçoivent mes communications en direct