| Le consensus des Analystes financiers

| Christian Magne

Administrateur

Air France-KLM

représentant les salariés actionnaires PS

et PNC

 

| Page d'Accueil

| Me contacter

 

L'analyste financier est un spécialiste de l'évaluation des titres émis par les entreprises, dans une optique de sélection de titres d'un portefeuille, c'est-à-dire dans le cadre du conseil en investissements financiers.

Le "consensus des analystes" est la moyenne des recommandations d'analystes faites sur une action. Il est supposé représenter ce que pense le marché à un instant “t” d'une valeur, voire d'un secteur.

Un point important d'une analyse est la recommandation (assortie d'un objectif de cours), c'est-à-dire le conseil d'investissement lié à la valeur étudiée.

Ci-dessous les objectifs de cours et recommandations d'une vingtaine des principaux analystes.

En rouge la prévision la plus basse, en vert la plus élevée

> Avertissement : Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter des actions Air France-KLM.

Dernière mise à jour le dimanche 30 juillet 2017 16:45

> Objectifs de cours pour Air France-KLM
  Analystes Date Recommandations Cours cible
  ABN Amro Bank NV 16/02/2017 Maintien  8.00 € 
  Barclays 17/07/2017 Maintien  10.00 € 
  Bernstein 20/07/2017 Vendre  8.10 € 
  CM-CIC MS 22/05/2017 Maintien  6.50 € 
  Credit Suisse 18/07/2017 Maintien  14.60 € 
  Deutsche Bank 05/07/2017 Vendre  10.00 € 
  Exane BNP Parisbas 17/07/2017 Maintien  13.00 € 
  Goldman Sachs 15/06/2017 Maintien  10.30 € 
  HSBC 30/06/2017 Achat  16.00 € 
  ING Bank 04/05/2017 Maintien  8.00 € 
  JP Morgan 20/06/2017 Vendre  9.50 € 
  Kepler Cheuvreux 15/05/2017 Maintien  9.60 € 
  Liberum 01/07/2017 Vendre  5.80 € 
  MainFirst Bank AG 17/07/2017 Achat  15.00 € 
  Morgan Stanley 04/05/2017 Maintien  7.40 € 
  Oddo & Cie 13/07/2017 Maintien  11.50 € 
  Raymond James 09/06/2017 Achat  11.00 € 
  RBC 14/07/2017 Achat  20.00 € 
  Societe Generale 03/07/2017 Achat  12.00 € 
  UBS 10/07/2017 Achat  15.80 € 
Consensus 11.11 €

Quelques unes des dernières publications d'analystes sur Air France-KLM...

> Air France KLM : le Credit Suisse revalorise

(source bourse direct) 19 juillet 2017 - Le Credit Suisse réitère son opinion "neutre" sur Air France KLM mais rehausse nettement son cours cible, qui passe de 8,79 euros à 14,59 euros. Le broker a relevé de 27% sa prévision d'Ebit 2017 à 1,538 MdE après le trafic soutenu enregistré en juin et la révision surprise des objectifs de Lufthansa. La prévision 2018 est rehaussée de seulement 18% à 1,508 MdE alors que le broker juge peu probable de voir la vigueur de la demande observée au premier semestre se poursuivre.

 

> Air France-KLM : SG relève sa cible de 10 à 12 euros.

(source CercleFinance.com) 1er juin 2017 - Les analystes de Société générale (SG) se montrent plus optimistes encore sur l'action de la compagnie aérienne Air France-KLM ce matin : toujours à l'achat sur la valeur, ils ont relevé leur objectif de cours à 12 mois de 10 à 12 euros.

Selon les spécialistes, 'l'amélioration des recettes unitaires constitue le principal moteur du relèvement de (l')objectif de cours'. 'Après une baisse des recettes unitaires au 1er trimestre de 'seulement' 0,5%, contre - 5,3% en glissement annuel au 4e trimestre 16, Air France-KLM a publié avec ses chiffres de trafic d'avril une 'hausse par rapport à avril 2016' du revenu unitaire par siège kilomètre disponible', souligne une note. Ce qui induit de la part de SG un relèvement des prévisions de CA de l'ordre de 100 millions d'euros qui fait levier sur le résultat opérationnel anticipé.

(...).

> Air France-KLM: Credit Suisse n'est plus vendeur

(source cercle finance) 5 mai 2017 - Crédit Suisse ne se montre plus négatif sur l'action Air France-KLM : ce matin, les analystes ont abandonné leur conseil vendeur de 'sous-performance' au profit d'une position neutre, en évoquant un été plus favorable pour la compagnie aérienne. L'objectif de cours est fortement relevé de 5,03 à 8,79 euros précisément.

Les analystes saluent la publication des comptes trimestriels du groupe, à la suite desquels ils ont relevé leur prévision de résultat d'exploitation pour 2017 de 25%, à 1,2 milliard d'euros. En effet, le contrôle des coûts et la reprise tarifaire préparent le terrain à un été qui, de manière atypique, s'annonce stable'.

Credit Suisse 'reconnaît' que les tendances favorables en vue pour Air France-KLM rendent peu probable que le titre ne sous-performe les valeurs comparables à moyen terme. Cependant, l'action a beaucoup grimpé depuis le début de l'année (+ 53%), soit bien plus qu'IAG par exemple (+ 29%), souligne la note.

 

> Air France-KLM : Barclays relève son objectif de cours de 4,50 euros à 6,80 euros.

(source BFMtradingsat ) 17 mars 2017

 

> Air France-KLM : Société Générale passe à l'achat

(source ) 9 mars 2017 - Plus question de 'conserver' l'action Air France-KLM, selon Société Générale (SG), qui préconise désormais de l'acheter en relevant son objectif de cours à 12 mois de 5,2 à 9 euros. Les risques n'ont pas disparu mais 'globalement, nous pensons qu'une amélioration est plus probable qu'une détérioration', argumentent les analystes.  

Certes, constate la note de recherche, le titre a pris presque 50% en un mois : 'la solide amélioration de la recette unitaire en janvier a fait l'effet d'une surprise pour le marché', commente SG.  

Certes, il est probable que cette reprise ait déjà été en partie anticipée par le marché. Cependant, “compte tenu des tendances observables au niveau de la recette unitaire, il semblerait que les choses ne puissent que s'améliorer après une année 2016 très difficile pour le groupe” ajoute Société Générale.  SG reste donc optimiste, d'autant que la compagnie aérienne a réduit sa dette nette plus que prévu. Sans compter le faible PER 2017 du titre, voisin de six fois. 

 

> Air France-KLM : Oddo relève sa recommandation

(source CercleFinance. com) 21 février 2017 - Oddo relève sa recommandation sur Air France-KLM de 'alléger' à 'neutre' et son objectif de cours de 5,3 à 6,6 euros, ayant supprimé la décote d'incertitude de 20% appliquée dans sa valorisation auparavant.

'La montée de la branche réformatrice ouvre la voie selon nous à de nouveaux horizons favorables avec les pilotes', estime l'analyste, après le vote favorable des pilotes au projet 'Boost' qui vise à créer une nouvelle compagnie à bas coûts.

Oddo considère que ce résultat du référendum, clairement inattendu, devra entrainer le SNPL à se réorganiser en profondeur, marquer le retour de la croissance des volumes et certainement faciliter de nouvelles négociations concernant la productivité.

En dépit de l'amélioration du pricing et une meilleure orientation attendue des négociations sociales, le bureau d'études reste toutefois prudent sur le titre, ce qu'il explique notamment par un profil cash atone.

> Air France KLM : une dégradation qui pèse

(source Boursier. com) 3 février 2017 - (...) Dans une étude sur le secteur aérien européen, Oddo dégrade le titre de la compagnie franco-hollandaise de "neutre" à "alléger" en raison de l'absence de visibilité sur l'orientation des coûts...

Si le broker estime que l'environnement capacitaire deviendra plus favorable pour l'industrie à partir de la saison estivale 2017 avec effet positif sur le pricing (moindre dilution), il se montre donc davantage prudent sur AF-KLM alors que l'aubaine de la facture carburant touche à sa fin et que la base de coûts reste élevée. L'objectif est réduit de 6,2 à 4,9 euros.

 

> Air France-KLM : doublement dégradé par Barclays Capital

(source CercleFinance. com) 10 janvier 2017 - (...) les analystes sont passés de “neutre” à la position vendeuse de “sous-performance” sur le titre, en énumérant une série de vents contraires pour la compagnie aérienne. L'objectif de cours revient de 5 à 4,5 euros.

Air France-KLM est de plus l'unique action des compagnies aériennes européennes suivies par BarCap qui soit conseillée à la vente.

Principaux arguments : après un “pic” en 2016, l'année 2017 devrait être celle de la baisse des marges pour nombres de compagnies, en raison notamment de la reprise du prix du kérosène, dans le sillage du pétrole, et de celle du dollar. De plus, l'offre de transport aérien ne suit pas la demande, ce qui devrait faire pression à la baisse sur les taux d'occupation.

Enfin, dans le cas spécifique d'Air France, BarCap redoute “une baisse des profits alors qu'une difficile restructuration est en cours”. L'objectif de réduction des coûts de plus de 1,5% l'an à horizon 2020 fixé par le nouveau directeur général, Jean-Marc Janaillac, rend les analystes “nerveux” alors que le contexte social reste tendu dans l'entreprise.

> AIR FRANCE-KLM : Oddo maintient sa recommandation Neutre

(source AOF) 23 septembre 2016 - Selon une source de marché, Oddo maintient sa recommandation Neutre et son objectif de cours de 6,20 euros sur Air France-KLM. Même si l'équipe de direction paraît relativement sereine, il est difficile pour le broker à ce stade, de faire un pari sur l'adhésion du personnel au projet. La dégradation de l'environnement est certainement un facteur favorable aux négociations, mais le risque de grève reste élevé et un nouveau mouvement social pénaliserait durablement l'activité du groupe, souligne l'analyste qui préfère conserver sa position attentiste.

 > Barclays préfère IAG et Ryanair, réservé sur AF-KLM

Paris, (source Reuters) 14 septembre 2016 - Barclays reste prudent sur le secteur des compagnies aériennes et privilégie IAG et Ryanair au détriment d'Air France-KLM, qui voit son objectif de cours rétrogradé à 5,0 euros contre 9,10 euros.

Dans une note, Barclays maintient son conseil à "neutre" sur le secteur jugeant que la conjoncture toujours incertaine rend difficilement prévisible la rentabilité future du secteur, affectée notamment par le contexte géopolitique.

Face à cette situation, l'intermédiaire privilégie des compagnies qui ont prouvé leur capacité à dégager structurellement des marges et du cash flow, c'est-à-dire Ryanair et IAG. (...)

Barclays reste à "pondération en ligne" sur la compagnie franco-néerlandaise, mais réduit de 45% son objectif de cours à 5,0 euros et de 45% également à 1,92 euro sa prévision de bénéfice par action pour l'année en cours. Le broker estime notamment que les efforts du nouveau PDG Jean-Marc Janaillac pour apaiser les relations sociales pourraient entraîner des coûts plus élevés.

> Air France-KLM : UBS abaisse son objectif de cours

(source AOF) 5 septembre 2016 - Selon une source de marché, UBS a abaissé son objectif de cours de 5,5 à 4,6 euros tout en maintenant sa recommandation à Vendre sur Air France-KLM.

> Air France-KLM : Barclays fait chuter le titre en Bourse (source Tradingsat.com) 7 juin 2016 - L'action Air France-KLM chute lundi [NDLR : -5,42% à la cloture] à la Bourse de Paris, pénalisée par une note sectorielle de Barclays qui juge impossible la mise en place des réformes nécessaires à la restructuration de la compagnie aérienne. Le courtier continue à croire que la restructuration nécessaire à Air France "pour assurer sa viabilité à long terme est politiquement impossible".

Les personnels navigants commerciaux d'Air France (...) sont appelés à la grève du 27 juillet au 2 août prochains ce qui fait suite à la mobilisation des pilotes de la compagnie aérienne, dont l'intersyndicale (...) a appelé à la grève du 11 au 14 juin (...).

 Dans ce contexte, Barclays a abaissé son objectif de cours de 10 à 9,1 euros (...). 

> Air France KLM : "une très bonne opération"

(source bourse direct) 31 mai 2016 - Air France KLM perd 2,2% à 7,2 euros après avoir annoncé être entré en négociations exclusives avec HNA pour la cession de 49,99% de Servair. Pour Oddo, cette opération est une très bonne opération puisqu'elle permettra de recentrer Air France-KLM sur son coeur d'activité, de réellement variabiliser une partie de ses coûts et d'alléger son bilan.

Le broker est neutre sur la valeur avec un objectif de cours de 8 euros, qui intègre une décote d'incertitude de 20% liée à la transition managériale. Oddo pense toujours que le newsflow devrait rester assez pauvre au moins jusqu'à la fin du mois de juillet, ce qui pourrait transformer 2016 en une année de transition. Par ailleurs, le vote des adhérents du SNPL à 68% en faveur d'une grève supérieure à 6 jours et les déclarations hier de son porte-parole menaçant d'actions dès le mois de juin rajoutent une nouvelle source d'incertitudes.

> Air France-KLM : Société Générale relève son objectif de cours

 (source AOF) 19 avril 2016 - Société Générale relève son objectif de cours de 11 à 11,50 euros et reste à l'Achat sur Air France-KLM qui va publier ses résultats trimestriels le 4 mai. Le broker reste prudent et anticipe une réduction de la perte opérationnelle de l'ordre de 90 millions d'euros comparée à 2015. L'analyste table également sur un effet carburant positif de 0,4 milliard d'euros (en ligne avec les prévisions de la compagnie aérienne).

Pour le bureau d'études, le management envoie les bons signaux en interne et cela devrait permettre au titre d'être de nouveau attractif pour les investisseurs.

> Air France-KLM : Oddo dégrade à neutre après le départ du PDG

(source CercleFinance.com) 6 avril 2016 - Oddo a abaissé sa recommandation sur Air France-KLM d''achat' à 'neutre' et réduit son objectif de cours de 10 à 8 euros au lendemain de l'annonce du départ prochain d'Alexandre de Juniac, PDG du groupe franco-néerlandais.

Ce dernier a en effet annoncé hier soir qu'il souhaite prendre les commandes de l'IATA (Association de Transport Aérien International), avec une prise de fonction au plus tard le 1er août prochain. Le broker dit 'interpréter (ce départ) comme un signal clair : 'je jette l'éponge''.

'L'absence d'annonce concomitante de remplacement chez Air France-KLM accrédite la soudaineté de la décision', poursuit Oddo, alors que le conseil d'administration et le comité des nominations disposent désormais de 3 mois pour proposer une succession.

'La question qui se pose aujourd'hui est de savoir quel évènement spécifique ou quel enchainement d'évènements a poussé Alexandre de Juniac à renoncer finalement à son poste chez Air France-KLM', estime également l'intermédiaire, pour qui 'le risque d'un management de transition existe'.

Pessimiste, Oddo juge de surcroît que si Alexandre de Juniac a été 'réellement empêché à de multiples reprises de dérouler sa stratégie', il ne décèle aucun élément de nature à attirer un leader charismatique à la tête d'Air France-KLM.

En interne, les solutions naturelles seraient de son point de vue 'Frédéric Gagey (CEO d'Air France), Peter Elbers (CEO de KLM) ou encore Lionel Guérin (CEO de Hop !), qui a le mérite d'être un pilote-entrepreneur et d'avoir fortement accéléré la restructuration du réseau court courrier d'Air France'.

Enfin, le risque pour les investisseurs dans une telle situation est double aux yeux du courtier, avec d'une part la nomination d'un management de transition qui ne pèserait pas très lourd dans les négociations salariales ou les négociations de partenariats stratégiques, et d'autre part la nomination d'un PDG 'technocrate' qui utiliserait la manne carburant pour introduire plus de flexibilité dans le plan actuel.

Enfin, la période d'incertitude d'au moins 3 mois qui s'ouvre 'repousse certainement l'annonce de nouvelles mesures à la fin de l'exercice', redoute Oddo.

> Air France-KLM : Société Générale confirme sa recommandation Acheter

(source zonebourse) 19 février 2016 - Société Générale confirme sa recommandation Acheter et son objectif de cours de 11 euros sur Air France-KLM. Le broker a salué les résultats solides de la compagnie aérienne et la réduction ciblée de sa dette. Selon l'analyste, Air France-KLM a été associé ces 5 dernières années à une situation de détresse financière, faisant fuir les investisseurs. Société Générale explique que plus le groupe s’éloignera de cette perception et plus les investisseurs s’intéresseront au titre.

> Air France-KLM : UBS dégrade sa recommandation

(source cercle finance) 8 janvier 2016 - Malgré un objectif de cours rehaussé légèrement de 7 à 7,1 euros, UBS dégrade sa recommandation sur Air France-KLM de 'neutre' à 'vente', mettant en avant 'de nombreuses incertitudes que les investisseurs devraient prendre en considération'.

L'intermédiaire financier s'inquiète notamment que le transporteur aérien franco-néerlandais ne puisse conserver la majorité de la chute des prix du carburant, mais aussi à propos d'un faible niveau demande passager à court terme en France.

UBS pointe aussi comme sources de préoccupation les négociations salariales chez Air France, la capacité du groupe à réaliser ses objectifs et des pressions structurelles provenant des compagnies à bas coûts et du Moyen-Orient.

Compte tenu de ces incertitudes, le courtier juge trop rapide et trop forte la progression du cours de Bourse d'Air France-KLM (de presque 20% sur les 30 derniers jours), progression qu'il attribue en partie à la chute des cours du pétrole.

 

> Avertissement : Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter des actions Air France-KLM.


 

| Page d'Accueil | Me contacter