| Abondement

| Christian Magne

 

| Page d'Accueil

| Me contacter

Il s'agit d'un complément financier de l'entreprise aux versements volontaires des salariés dans le Plan d'Épargne d'Entreprise. Il est légalement plafonné à 2 300 euros par an et par salarié et à 3 450 euros en cas d'investissement en actions de l'entreprise.

En 2008, à Air France, l'abondement dans le fonds Majoractions avait été le suivant :

Montant épargné dans Majoractions Abondement brut de chaque tranche de versement Abondement brut cumulé montant CSG à déduire Abondement net (CSG déduite) Abondement net cumulé
Jusqu'à 200 € 150%         300 €   23.28 € 138.36%      276.72 €  
de 200 € à 600 € 100%         400 €      700 € 31.04 € 92.24%      368.96 € 645.68 €

de 600 € à 1 200 €

50%         300 €      1 000 € 23.28 € 46.12%      276.72 € 922.40 €
  de 1 200 € à 4 000 € 25%         700 €   1 700 € 54.32 € 23.06%      645.68 € 1 568.08 €
Au-delà 0%       0%    
Pour un total de 4000 € épargnés 43%     1 700 €     39%   1 568.08 €  
                 
Depuis 2009, à Air France, il n'y a plus eu d'abondement lors de la campagne de versement de la prime d'intéressement

 


 

| Page d'Accueil | Me contacter | Poser une question | Vendre ou acheter des actions Air France-KLM | Numéro vert AF | Déblocage anticipé | Avantages et risques de l'actionnariat salarié | Natixis | Société Générale | Gérer au mieux ses actions | PEE | PEG | Aéroactions | Majoractions | Abondement | Dividendes | Fiscalité | Élus Union-Expérience | Votre opinion | Assemblée générale des actionnaires  |