| Gérer au mieux ses actions Air France-KLM

| Christian Magne

 

| Page d'Accueil

| Me contacter

Posséder des actions de son entreprise exige de la part du salarié actionnaire un minimum d'implication personnelle. A défaut, le salarié actionnaire risque de sérieuses déconvenues.

La confiance que chacun peut avoir dans son entreprise ne doit pas conduire à se passer de quelques attitudes prudentielles.

Voici quelques conseils.

> Bien utiliser les possibilités d'Abondement :

Lors du versement de la prime d'intéressement, l'abondement éventuellement versé par l'entreprise est réservé à l'investissement en actions Air France-KLM. On peut de ce fait considérer que son montant constitue un "tampon amortisseur" en cas de baisse de l'action. Par ailleurs, plus on investit, plus le niveau d'abondement décroît. Il est alors prudent de s'interroger sur le bien fondé d'investir dans les tranches les plus élevées de l'abondement, voire au-delà. C'est bien sûr un choix personnel et tout choix a sa pertinence si l'on accepte l'idée de pouvoir perdre de son capital investi. A noter que depuis 2009, Air France n'a plus proposé d'abondement lors de la campagne d'intéressement.

> S'intéresser aux Formules de protection :

A plusieurs reprises, l'entreprise a élaboré des formules de protection de cours. Elles présentent toujours un intérêt réel, accompagné de contreparties (abandon des dividendes, renoncement à une partie de la hausse éventuelle de l'action). S'il une nouvelle formule de protection était proposée, je conseille à chacun de l'examiner avec attention. Je suis, dans la limite de mon temps disponible, à la disposition des salariés actionnaires pour leur apporter les éclairages utiles.

> Envisager les possibilités d'Arbitrages :

Dans le PEE ou le PEG d'Air France, lorsque les actions sont disponibles à la vente et qu'on considère le cours suffisamment élevé au point de vouloir sécuriser son niveau, mais lorsqu'on ne souhaite pas pour autant récupérer son épargne, il est possible de transférer cette épargne en actions AF-KL dans un fonds du PEE sans risque (ex : Fonds Monétaire). Ce faisant, les actions AF-KL sont vendues et le salarié ne risque plus de subir une baisse éventuelle. Mais il sera également privé d'une hausse à venir de l'action AF-KL, sauf s'il transfère à nouveau tout ou partie de ses avoirs diversifiés vers un des fonds en actions AF-KL.

 

Je suis à la disposition de chaque salarié actionnaire qui s'interroge sur la gestion de ses actions. Me contacter


 

| Page d'Accueil | Me contacter | Poser une question | Vendre ou acheter des actions Air France-KLM | Numéro vert AF | Déblocage anticipé | Avantages et risques de l'actionnariat salarié | Natixis | Société Générale | Gérer au mieux ses actions | PEE | PEG | Aéroactions | Majoractions | Abondement | Dividendes | Fiscalité | Élus Union-Expérience | Votre opinion | Assemblée générale des actionnaires  |